Santé intestinale : 5 astuces pour protéger son microbiote

Santé intestinale : 5 astuces pour protéger son microbiote

7 janvier 2019 0 Par Paula

Le microbiote ou flore intestinale désigne les micro-organismes qui logent dans l’appareil digestif. Leurs rôles sont de produire des vitamines, d’assurer le bon fonctionnement du système immunitaire, de favoriser la prise de poids et de lutter contre les bactéries dites « pathogènes ». C’est pour cette raison qu’il est important de le protéger. Pour cela, il faut :

Éviter d’utiliser les antibiotiques sans les conseils d’un médecin

Selon les études du Conseil supérieur de Recherche Scientifique ou CSIC, les antibiotiques sont des médicaments qui modifient le microbiote. Ils affaiblissent les bactéries qui se trouvent dans l’intestin et les empêchent de produire des protéines. Ils réduisent également leur capacité à lutter contre les mauvaises bactéries. Chez les enfants, leurs effets sont très importants étant donné qu’ils peuvent parfois favoriser l’obésité, les allergies, les maladies auto-immunes ou encore l’éczema.

Pour protéger le microbiote, il est alors important de minimiser l’utilisation des antibiotiques. Si cette solution ne convient pas, il existe d’autres moyens qui permettent de les garder en bonne santé.

Consommer des probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries qui ont pour fonction de revigorer le microbiote. Elles empêchent l’apparition des bactéries pathogènes dans les intestins et participent à la création des cellules nécessaires à l’immunité. Consommées de manière régulière et en quantité convenable, elles préservent l’équilibre microbien dans les intestins.

Il est vrai que le corps humain les produit, mais cela ne suffit pas toujours. Chez les personnes à la santé fragile ou qui ont des problèmes de digestion, par exemple, leur taux est très faible. En effet, elles doivent compenser leur carence avec des compléments alimentaires. Outre les probiotiques, les prébiotiques sont également nécessaires pour la flore intestinale.

Privilégier les prébiotiques

Les prébiotiques complètent les effets des probiotiques. Ce sont des nutriments ou plus précisément, des polymères de glucide qui leur apportent l’énergie nécessaire à leur multiplication. L’appareil digestif ne peut pas les digérer et ils atterrissent dans l’intestin sans subir de transformation. C’est pourquoi les médecins recommandent toujours leur prise après un traitement aux probiotiques.

À titre d’information, les prébiotiques sont présents dans les aliments contenant des fibres, mais ils sont également vendus en gélules dans les pharmacies. Leur forme la plus courante est l’inuline, qui vient de la chicorée. Ce n’est pas tout, ils aident à lutter contre le stress puisqu’elles améliorent le sommeil et à lutter contre le stress, ce qui est également important pour le microbiote.

Réduire le stress

Les problèmes psychologiques, notamment le stress, a des impacts sur le bon fonctionnement de l’intestin. En effet, lorsqu’ils sont trop lourds à supporter, ils provoquent des crampes abdominales ainsi que des diarrhées. Le Professeur Michael Gershon a même prouvé la véracité de ce phénomène lors de ses recherches récentes. Pour les justifier, il parle alors de l’existence d’un second cerveau dans l’appareil digestif humain et de la production de 95% des hormones de gestion de l’émotion (sérotonine) par l’intestin.

L’une des manières les plus simples pour préserver la santé du microbiote est alors de garder l’esprit loin des soucis ou, si ce n’est pas possible, de consulter un psychologue.

Opter pour les remèdes naturels

Il existe des solutions naturelles, comme celles qui sont présentées par Florea, qui permettent de garder le microbiote en bonne santé. Les fabricants les produisent à partir de la culture de bonnes bactéries nommées Lactobacillus rhamnosus. Celles-ci sont nourries avec de fructo-oligosaccharides. Ces remèdes ont pour avantage de ne pas contenir ni gluten, ni lactose, ni conservateur. Ils se présentent sous forme de gélules pour les adultes et de poudre pour les enfants. Pour les prendre, il faut un verre de lait ou un verre d’eau.

En général, une cure avec ce type de produit dure environ 6 semaines avec une prise ou deux par jour, selon le cas.