6 façons de gérer le stress au travail

6 façons de gérer le stress au travail

14 septembre 2020 0 Par Stéphanie

Insomnies, irritabilité, énervement, manque de concentration, les signes d’un état de stress lié au travail sont multiples. Il s’agit d’une énergie négative qui empêche la personne de trouver un équilibre et une sérénité dans son milieu professionnel.

Quand les dossiers s’accumulent, que les échéances de projets approchent, que des réunions attendent d’être planifiées, ou que les mails et notifications envahissent le quotidien, le travail ne peut que se trouver affecté par tous ces éléments.

La gestion du stress au travail aide à conserver une bonne santé mentale et physique, et elle passe par plusieurs techniques, comme avoir une bonne hygiène de vie, pratiquer une activité physique, méditer ou avoir recours à l’hypnose.

Qu’est-ce que le stress au travail ?

Le stress au travail est un état fréquent chez de nombreux professionnels, à cause de nombreux facteurs comme les objectifs à atteindre, un chiffre d’affaires à réaliser, un salon à préparer, de nouveaux clients à convaincre… Le stress peut impacter négativement le fonctionnement d’une équipe, avec une démotivation de ses membres, un absentéisme répété, une baisse de productivité et un turnover.

Ce mal, qui touche de plus en plus de travailleurs, est générateur de conflits entre collaborateurs, et de difficultés de communication entre manager et équipes.

Le stress est souvent provoqué par des perturbations émotionnelles, causées par les nombreuses contraintes au travail, et qui peuvent avoir des conséquences négatives sur l’organisme, allant jusqu’au surmenage et au burnout.

Il est utile de différencier le stress positif, qui stimule et permet de donner le meilleur de soi-même, le stress négatif, qui démotive et rend malade, ainsi que le stress chronique, qui est plus grave que les deux autres formes.

Le stress positif, ou bon stress, est un état de courte durée caractérisé par une motivation accrue, due à certaine pression, qui permet de se dépasser pour atteindre les objectifs fixés. Le bon stress est un coup de boost qui est une source d’énergie et d’enthousiasme, rapidement communiqués aux collaborateurs, pour les motiver à leur tour.

Ainsi, un manager dopé au bon stress joue un rôle moteur pour toute son équipe dans la réalisation d’un projet ou la réussite d’une mission. C’est alors un sentiment de satisfaction, de fierté et d’accomplissement, qui prédomine par rapport au travail fourni.

A l’inverse, le mauvais stress est nettement plus latent et insidieux, il perdure dans le temps et interdit au travailleur tout répit lui permettant de prendre du recul. Souvent ignoré, le stress négatif s’installe durablement, en rongeant la personne de l’intérieur, avec des signes évidents de fatigue, d’insomnies, de troubles alimentaires, et d’irritabilité.

Le travailleur souffrant de mauvais stress subit une pression permanente et ascendante, qui finit par l’épuiser.

Quels sont les signes du stress au travail ?

Le stress professionnel est reconnaissable à plusieurs symptômes, comme les migraines chroniques, la fatigue permanente, des troubles digestifs, ou un manque de récupération même après le sommeil. La personne en état de stress est également souvent irritée, exigeante, démotivée, impatiente, déconcentrée et pressée. Il existe différentes phases d’installation du stress professionnel, qui commencent par une alerte, ensuite une résistance pour enfin se terminer par un épuisement.

Lors de la phase d’alarme, la personne fait face et tente de s’adapter au stress, en faisant appel à ses ressources intérieures, pour puiser l’énergie nécessaire. Quant à la phase de résistance, elle se caractérise par une tension palpable, due à un amenuisement des ressources énergétiques de l’individu, et le corps n’arrive plus à récupérer. Enfin, la phase d’épuisement est celle où la personne ne fait plus face, et où le stress devient chronique, car il s’installe et perdure.

Un stress chronique au travail doit immédiatement être géré et pris en charge, avant qu’il ne se transforme en dépression ou burnout.

Gérer son stress au travail : 1- identifier les causes

Pour arriver à gérer le stress professionnel, il est essentiel tout d’abord d’en détecter les causes.

Le stress au travail peut apparaître lors d’événements ponctuels comme une prise de parole en public, un entretien avec un supérieur hiérarchique, ou la première intégration dans une nouvelle équipe.

Les origines du stress peuvent également être moins évidentes, comme par exemple :

– Une inadaptation au poste de travail,

– Une mauvaise gestion du temps,

– Des relations tendues avec le reste de l’équipe,

– Une surcharge de travail,

– Un nombre d’heures de sommeil insuffisant, ou un sommeil de mauvaise qualité,

– Une ambiance malsaine au bureau,

– Une pression exercée par les managers ou la direction,

– Un éventuel harcèlement au travail…

Après avoir identifié les causes du stress, il est utile de mettre en place des mesures de prévention adaptées, afin de réduire cet état latent ou le supprimer définitivement.

Gérer son stress au travail : 2- Prendre du recul, prioriser, déléguer

Face à un retard dans les dossiers, à un grand nombre de mails encore sans réponse, à une réunion non préparée, ou à un coup de fil important à passer, l’esprit se met à mouliner et à ressasser tout ce qu’il y a à faire. Dans cet état de stress, l’individu est submergé par la charge de travail au quotidien, ce qui peut le freiner et l’empêcher de réaliser correctement les tâches qui l’attendent.

Ce sentiment de dépassement ne peut que s’amplifier si la personne ne prend pas le recul nécessaire. Il est alors essentiel de se mettre en place certaines techniques simples, comme noter les tâches les plus urgentes, respirer, et se concentrer sur le moment présent, afin de reprendre le dessus.

Par ailleurs, il est important d’apprendre à hiérarchiser, en définissant clairement les missions à effectuer rapidement, et celles qui peuvent être remises à plus tard. Car en étant submergé par la charge de travail, le travailleur risque de procrastiner à outrance, ce qui ne fait qu’augmenter son stress.

Pour les managers qui mettent un point d’honneur à tout faire, apprendre à déléguer est une compétence primordiale, qui permet de se décharger de certaines tâches en les confiant aux collaborateurs.

Gérer son stress au travail : 3- Faire des pauses

Quand la pression monte, il est essentiel de s’accorder une pause, en prenant un bol d’air, en faisant quelques pas hors du bureau, en respirant, en pratiquant des exercices d’étirement, ou simplement en prenant un café ou un verre d’eau.

Si un dossier est particulièrement complexe à traiter, alors au lieu de bloquer, il est plus judicieux de le laisser de côté et d’en traiter un autre. Il y a de fortes chances qu’au moment de reprendre le premier dossier, l’esprit se soit libéré et que la solution soit trouvée rapidement.

Par ailleurs, e, dehors des heures de bureau, il est essentiel de laisser tout derrière soi et de se déconnecter en prenant le temps de se reposer.

Gérer son stress au travail : 4- Adopter une bonne hygiène de vie

La gestion du stress au travail passe également par un équilibre de vie, tant au niveau professionnel que personnel. Pour retrouver la sérénité, il est essentiel de prendre soin de toi et d’avoir une bonne hygiène de vie, qui comprend une alimentation saine, un sommeil de qualité, un rythme de vie adapté, ainsi que la déconnexion, et la pratique d’une activité physique.

L’alimentation doit être équilibrée, avec une limitation des excitants, de l’alcool et du tabac, ainsi que des quantités de nourriture adaptées, sans excès, mais sans se priver non plus. Il est également important de prendre soin de la qualité de son sommeil, en écoutant les signaux du corps et en repérant son propre rythme biologique. En effet, lorsqu’arrive l’heure de dormir, l’horloge interne envoie un signal spécifique, qu’il faut respecter afin de donner au corps le repos qu’il exige.

Une activité physique régulière fait partie intégrante d’une bonne hygiène de vie, et elle aide à se sentir mieux dans son corps, même si elle ne fait pas disparaître les causes des tensions. L’énergie négative liée au stress peut être dépensée en marchant, en faisant du sport, voire en dansant, afin de libérer le cerveau et l’empêcher de cogiter sur les causes du stress.

L’hygiène de vie comprend aussi un autre élément important, qui est la déconnexion. Il faut réellement savoir couper et s’éloigner de tout ce qui est source de stress, comme le téléphone, l’ordinateur, la tablette, ou les diverses notifications reçues. Il est primordial de se ménager des moments à soi, en famille ou entre amis, pour se ressourcer et recharger les batteries, loin des soucis du bureau.

Gérer son stress au travail : 5- Les thérapies naturelles

Pour retrouver équilibre et sérénité, et réduire le stress de manière pérenne, il existe des possibilités de thérapies ou activités naturelles, comme la reconnexion à la nature, les exercices de respiration, le rire, la méditation ou les techniques de relaxation.

La reconnexion à la nature est une activité simple, il suffit de faire une ballade en forêt, en montagne ou en bord de mer, ou alors d’écouter juste le chant des oiseaux. De même, les exercices de respiration, de respiration et de méditation pratiqués régulièrement sont très efficaces contre les crises de panique, d’angoisse ou de trac.

Par ailleurs, le rire stabilise le rythme cardiaque et diminue la pression artérielle. Alors, face à un gros stress au travail, il n’y a pas mieux que de retrouver son âme d’enfant, de s’amuser et d’user de l’humour pour un effet immédiat sur le moral et l’efficacité.

Gérer son stress au travail : 6- les bienfaits de l’hypnose

L’hypnose anti-stress est un puissant outil de relaxation, qui a pleinement fait ses preuves. C’est une thérapie douce qui permet de lutter contre le stress au quotidien, au moyen de suggestions positives. Au cours de la séance, l’hypnothérapeute accompagne son patient en le plongeant au cœur de son subconscient pour remodeler ses pensées négatives et les transformer en pensées positives.

Les bienfaits de l’hypnose sont souvent immédiats et durables, car elle chasse en profondeur les images négatives à l’origine du stress. Dans un état de conscience modifié, le thérapeute invite son patient à lâcher prise et à s’apaiser.

Il est également possible d’avoir recours à des séances d’hypnose à distance, qui sont pratiquées par skype, par téléphone ou en ligne. Cette thérapie est tout aussi efficace, et elle évite au patient de se déplacer, si l’hypnothérapeute se trouve dans une zone géographique éloignée.