Comment se former en ostéopathie ?

Comment se former en ostéopathie ?

11 février 2020 0 Par Nathalie

Pour détenir le titre d’ostéopathe et être en mesure de monter son cabinet, il faut suivre la formation correspondante. Comme ce secteur est en plein essor en France, de nombreux étudiants choisissent cette filière post-bac. Comment devenir alors ostéopathe ? Il convient avant tout de bien connaître cette branche de la médecine.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Le principal objectif de l’ostéopathe est de soulager les douleurs de ses patients grâce à des gestes et à la palpation sur certains points du corps humain. Pour commencer, il leur pose une série de questions pour essayer de déterminer l’origine des douleurs. Ensuite, il fera un bilan en tenant compte des antécédents médicaux et des précédents traitements s’il y en a.

Ensuite, il passe à la consultation proprement dite. Pour connaître la localisation précise des douleurs, il procède à des massages lents et minutieux sur le corps du patient. Articulations, membres, colonne vertébrale, tout y passe. Il faut noter que lors des consultations, l’ostéopathe ne se sert que de ses mains. Le principe est aussi le même pour l’ostéopathe animalier. C’est pourquoi on qualifie cette pratique de médecine manuelle.

La plupart des gens consultent l’ostéopathe lorsqu’ils souffrent de lombalgie, de tendinites ou d’entorses. Cela dit, l’ostéopathie est une discipline qui permet également de soulager le stress post-opération chirurgicale, tout comme les troubles urinaires, ORL ou digestifs. De ce fait, le praticien peut accueillir une grande variété de clientèle et non uniquement des personnes qui s’adonnent régulièrement à une activité physique intense.

Quelle formation en ostéopathie ?

Vous devez bien vous préparer si vous voulez devenir ostéopathe car c’est un domaine très concurrentiel. Tout d’abord, pour être ostéopathe, il faut suivre 5 années d’études en formation initiale dans une école d’ostéopathie agréée. Une équipe pédagogique sera en charge de votre formation. Cette dernière se divise en formation théorique et en formation pratique. Le cursus sera complété par 1 500 heures de formation en pratique clinique ainsi qu’une mémoire de fin d’études.

Pour les professionnels de la santé comme les kinésithérapeutes, les infirmiers ou les médecins, il est possible de suivre les cours à temps partiel. De toute manière, l’ostéopathie est une branche de leurs études donc ils pourront obtenir l’autorisation d’ouvrir leur clinique ostéopathique à l’issue de leur formation.

Pour trouver une bonne école de formation en ostéopathie, rendez-vous à des journées portes ouvertes où participent souvent les grands établissements de formation après l’obtention de votre baccalauréat. Vous pourrez y collecter toutes les informations nécessaires pour constituer votre dossier de candidature. Pour maximiser vos chances d’intégrer un bon Institut de Formation, essayez d’obtenir un maximum d’informations sur celui-ci.

Les débouchés et le salaire

Tous les jeunes diplômés n’ont qu’une chose en tête : monter leur propre cabinet pour se mettre à leur compte. Certes, c’est un réel objectif pour tout praticien, mais comme le secteur est très concurrentiel, vous risquez de ne pas attirer le moindre client au départ. C’est pourquoi il est préférable de débuter au sein d’un autre cabinet. Cela ne fera d’ailleurs que renforcer vos compétences et étoffer votre CV. Peu à peu, vous comprendrez le fonctionnement d’une clinique ostéopathique et pourrez plus facilement voler de vos propres ailes.

Pour info, le tarif de consultation dans un cabinet à Paris se situe entre 50 et 70 euros par heure. Pour un jeune ostéopathe, il est donc possible d’obtenir un revenu mensuel moyen de 1 300 euros. Pour les ostéopathes qui pratiquent depuis de nombreuses années et qui ont donc pu acquérir une clientèle importante tout au long, il est possible de faire un revenu mensuel brut de 10 000 euros. Le tout est donc de se forger une bonne réputation pour réussir dans ce milieu.