Les femmes de plus en plus concernées par la greffe de cheveux

Les femmes de plus en plus concernées par la greffe de cheveux

29 mars 2020 0 Par Stéphanie

De plus en plus de femmes ont recours à la greffe de cheveux. La greffe des cheveux a le vent en poupe. Ce n’est pas une question de sexe, car les femmes et les hommes se bousculent chez les chirurgiens esthétiques. De nombreuses femmes ont recours à la greffe de cheveux chaque année.

Quelques chiffres concernant la greffe de cheveux

Les femmes ne sont pas à l’abri de la perte des cheveux. Elle peut être plus ou moins sévère d’une femme à une autre. Plusieurs raisons peuvent favoriser une chute de cheveux chez les femmes. Il peut s’agir de traitements trop agressifs, l’utilisation de produits mal adaptés à la chevelure, etc. Quel que soit le cas, il existe des solutions pour venir à bout de la chute des cheveux. Il y a les compléments alimentaires dont le rôle est d’apporter aux cheveux et au cuir chevelu les aliments nécessaires à leur bon épanouissement. Par ailleurs, les vitamines participent à la lutte contre la perte des cheveux. D’un autre côté, la médecine esthétique propose la greffe de cheveux de femme. Aujourd’hui, les statistiques révèlent que plus de deux (2) millions de femmes sont concernées par la greffe de cheveux. C’est une solution idéale pour retrouver l’intégrité de ses cheveux de façon durable.

La greffe de cheveux est surtout plébiscitée par les femmes ayant dépassé la cinquantaine. On remarque également que 25 % de femmes, dont l’âge varie entre 30 et 45 ans, ont recours à la greffe de cheveux. Il faut préciser que l’alopécie androgénétique est la principale cause chute de cheveux chez la femme (90 %). Elle nécessite une greffe capillaire.

Zoom sur l’alopécie androgénétique

Les spécialistes estiment que 20 % de femmes sont victime de l’alopécie androgénétique. Elle se révèle aussi comme la première cause de chute de cheveux chez la gente masculine. Même si l’alopécie androgénétique évolue plus lentement chez la femme, elle donne des soucis aux femmes qui souhaitent conserver une chevelure sans défaut. L’alopécie androgénétique touche surtout les tempes et la ligne frontale. Selon les études, la chute des cheveux est déclenchée par la sécrétion d’androgènes, des hormones mâles que les femmes peuvent sécréter en petite quantité. Un autre élément à savoir est que le phénomène d’alopécie androgénétique peut débuter à plusieurs moments chez la femme. Par exemple : à la puberté ou à la ménopause. Cela peut se produire au cours d’une maternité. L’alopécie androgénétique commence par un dégarnissement capillaire du haut du crâne. Heureusement que la greffe de cheveux est une solution adaptée à tous les types de cheveux.

Faire une greffe des cheveux

Vous pouvez envisager une greffe de cheveux chez la femme si vous avez un dégarnissement sur le devant de la tête ou les côtés. On peut envisager de faire une greffe capillaire lorsqu’on arrive plus à se coiffer. La greffe de cheveux consiste à prélever des follicules de cheveux pour les réimplanter dans la zone dégarnie. Deux (2) techniques peuvent être utilisées par le chirurgien esthétique pour venir à bout de l’alopécie (FUE et FUT). Chaque méthode donne de très bons résultats. Ces techniques ont fait leurs preuves !