Maternité : la manière dont (enfin) soulager ma sciatique ?

Maternité : la manière dont (enfin) soulager ma sciatique ?

15 avril 2019 0 Par Barbara

Heureusement, il y’a des règlements pour l’apaiser et notamment avertir la souffrance jusqu’à votre accouchement ! Plusieurs consignes pour une maternité zen ! La sciatique est un petit soucis de la maternité qui peut être bien embêtant quotidiennement.

La sciatique c’est quoi ?

On discute de sciatique quand ce dernier s’irrite et est douloureux. Le nerf sciatique est un nerf qui part du bas du dos, continue dans la fesse et sur le dos des cuisses pour se finir au niveau du pied.

De quelle façon comprendre si c’est une sciatique qui me gêne dès le début de ma maternité ?

Les indicateurs de la sciatique sont suffisamment diversifiés :
– Vous êtes libre de ressentir une brûlure lancinante et intermittente, la plupart du temps d’un seul côté.
– Il peut aussi s’agir d’engourdissement ou de picotements (sensation de « fourmis » dans les cuisses ou dans les pieds). Les souffrances peuvent être localisées dans le bas du dos, dans la fesse, au dos de la cuisse ou du mollet, et dans le pied, ou sur la totalité de ces secteurs en même temps.

Au cours de la maternité la sciatique est-elle plus fréquente ?

Il n’est pas question alors d’une sciatique vraiment car le nerf n’est pas comprimé mais seulement irrité. Les douleurs, néanmoins, ressemblent bien à celles d’une « vraie » sciatique ! Durant la maternité, le corps subit de plusieurs modifications : surcharge pondérale relevée, adoucissement des ligaments, altération de la posture… Cela peut développer des douleurs au niveau du dos et du nerf sciatique, notamment dès le 4e ou du 5e mois de maternité.

La manière dont parfaire une sciatique au cours de la maternité ?

Là toujours, veillez à vous faire conseiller un expert par votre référent à la maternité ! Un élément avec votre gynécologue ou sage-femme est nécessaire dès lors pour vous permettre de prolonger votre maternité sans grimacer. Si le besoin s’en fait sentir, votre praticien pourra aussi vous adresser à un kinésithérapeute. Les produits thérapeutiques anti-inflammatoires, de temps en temps prescrits pour calmer les douleurs de la sciatique, sont « effectivement » contre-indiqués durant la maternité. Les services alternatifs qu’il / elle est capable de vous offrir :

  • des idées d’exercices doux, personnalisés selon la maternité, pour soulager votre dos.
  • L’ostéopathie : de qualité, elle est capable de vous soulager dans les plus brefs délais (des fois deux séances sont suffisantes).

Sciatique durant la maternité : attention quotidiennement !

  • Portez une ceinture de maternité ! En permettant d’alléger votre dos d’une partie du poids de votre ventre, elle peut être une source d’apaisement.
  • Évitez les talons trop hauts (1 à 2 cm max).
  • Si vous le pouvez, tentez de fonctionner un peu chaque jour. A éprouver, cela n’est pas capable de faire de difficultés !
  • Lorsque vous êtes en décubitus dorsal, n’ayez pas peur d’ajuster votre ventre et à surélever vos cuisses en se servant des coussins (ou un coussin d’allaitement). Mais pensez de même à vous reposer, notamment quand la souffrance est présente. Pour vous éviter des douleurs complémentaires (et Dieu sait que les petits maux que vous avez rencontrés dès le commencement de votre maternité doivent suffire !), veillez à adopter, au quotidien, certains réflexes simples. – Evitez de croiser les cuisses quand vous êtes assise. A l’inverse, ne jurez que par vos chaussures plates !
  • Ne portez pas de charges imposantes.

Sciatique au cours de la maternité : comment réagir s’il y a « crise » ?

Précisons : prenez garde de ne pas appliquer la glace sans détour sur la peau, mais à l’envelopper au sein d’un linge. Si la douleur est trop forte, appliquez une poche de glace sur l’espace douloureuse durant dix minutes approximativement. Et bien entendu, demander conseil à votre praticien !
Cet article Maternité : la manière dont (enfin) soulager ma sciatique ? vous a plus, partagez-le sur votre réseau social préféré.