La phobie du dentiste : quelles sont les solutions pour la combattre ?

La phobie du dentiste : quelles sont les solutions pour la combattre ?

21 mai 2021 0 Par Harry

 Aujourd’hui, il est courant de rencontrer des personnes qui développent des peurs irrationnelles. Ces dernières sont appelées phobies. C’est l’exemple de la peur des dentistes.

Encore connue sous la désignation de « stomatophobie », cette peur peut s’observer aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Ses symptômes sont tout à fait reconnaissables et il existe différentes solutions pour en venir à bout. Découvrez plus de précision sur le sujet dans la suite de cet article.

Qu’est-ce que la stomatophobie ?

Il s’agit d’un mal qui touche toutes les couches de la population, peu importe l’âge, le sexe et l’environnement immédiat. La principale répercussion qu’elle provoque est la négligence de l’hygiène bucco-dentaire par les personnes qui en souffrent. Elle est également à l’origine de nombreuses autres pathologies dentaires.

En réalité, les individus souffrant de cette phobie sont soumis à un traumatisme émotionnel intense dès qu’ils doivent rendre visite à un dentiste. Donc, ces derniers privilégient l’automédication à des soins dentaires adéquats.

Pour mieux connaître cette phobie, il est primordial d’en connaître les symptômes. Des sites de professionnels reconnus tels que phobiedentiste.eu abordent plus en détail le sujet.

Quels sont les signes de la stomatophobie ?

Plusieurs symptômes caractérisent ce mal. Le plus courant concerne l’anxiété que développe l’individu par rapport aux soins dentaires. En effet, ce dernier angoisse et panique totalement. Cela crée chez lui une crise de panique sans précédent. Il est également possible de reconnaître la stomatophobie par l’altération atypique de l’état bucco-dentaire de la victime.

En pleine crise, l’individu peut être perturbé physiquement suite à une stimulation sensorielle. Cette perturbation peut être causée par la vue d’équipements dentaires ou du dentiste lui-même.

Ainsi, les stimulations sensorielles qui peuvent être perçues sont notamment les mains moites, la nausée, les larmes, des crises spasmophiles ou encore des crampes stomacales.

Notez que ce dernier peut également suer abondamment et peut voir son rythme cardiaque s’accélérer. Par ailleurs, la sensation d’assèchement de la bouche ainsi qu’une perte de connaissance sont aussi des symptômes de la stomatophobie.

Tous ces signes poussent immédiatement la victime à l’annulation de son rendez-vous avec le dentiste. Il arrive que le patient fuie de la salle d’intervention chirurgicale lorsqu’il parvient à se rendre au cabinet du dentiste.

Par quels moyens faut-il combattre la stomatophobie ?

Vouloir raisonner l’individu victime d’un tel mal est une perte de temps. En effet, cela est difficile, car vous ne parviendrez certainement pas à trouver des arguments assez convaincants pour l’aider à surmonter sa peur du dentiste. L’une des meilleures méthodes pour lutter contre cette phobie est de solliciter un traitement thérapeutique adéquat.

Cela lui permettra de se faire soigner en consultant un bon psychologue ou encore un psychiatre. Si cela n’est pas suffisant, il est possible qu’il suive un autre traitement basé sur la prise d’anxiolytiques avant ses rendez-vous avec le dentiste. Ce dernier a également la possibilité de pratiquer de la relaxation ainsi que l’hypnose pour essayer de contrôler ses crises.

Lorsque certains dentistes doivent prodiguer des soins à un patient phobique, ils font usage du gaz MEOPA. Il s’agit d’un mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote. Ce gaz a pour effet de détendre le patient phobique sans pour autant provoquer son endormissement.

Par conséquent, il est tout à fait conscient pendant l’intervention chirurgicale. Dans le jargon médical, l’usage de ce gaz est appelé « sédation consciente ».

En définitive, il faut savoir que la stomatophobie est un mal qui peut atteindre toutes les couches de la société. Elle est caractérisée par des symptômes tels que l’anxiété et des perturbations physiques suite à des stimulations sensorielles.

Pour soigner ce mal, le patient peut suivre un traitement d’anxiolytique, faire des séances de relaxation ou consulter un bon psychologue. Cependant, le dentiste peut aussi pratiquer une sédation consciente à l’aide du gaz MEOPA afin d’effectuer sa tâche.