Le partage de cabinet pour les professionnels paramédicaux

Trouver un cabinet est loin d’être une tâche facile pour le professionnel paramédical qui débute en libéral. En effet, pour dénicher le bon, il doit tenir compte de nombreux paramètres pour ne citer que l’emplacement du cabinet, ses dimensions, le nombre de pièces, l’accessibilité et le confort. À cela s’ajoute le loyer qui est souvent cher, surtout si l’on cherche un cabinet en centre-ville. Il se trouve pourtant que presque les cabinets bénéficiant d’un bon emplacement et offrant aux professionnels de meilleures conditions de travail, sont déjà pris. Certains sont loués, mais restent inoccupés pendant une bonne partie du mois. C’est cette catégorie de cabinet qui est le plus souvent concernée par le partage ou sous-location.

En quoi consiste le partage de cabinet ?

On peut classer deux types de partage de cabinet. Le premier consiste à louer les espaces libres d’un local à d’autres professionnels, le plus souvent, exerçant des professions complémentaires à celle du locataire en titre. Les colocataires peuvent alors travailler en même temps ou alternativement, à temps plein ou partiel. Le second type de partage local profession libérale consiste à mettre en location son cabinet pendant les heures ou les jours d’inoccupation, par exemple pendant le weekend, les vacances...Ici, les colocataires travaillent alternativement, et donc logiquement à temps partiel. Ils doivent alors s’organiser de manière à ce que chacun puisse profiter du cabinet aux heures et aux dates de leur choix.

À qui s’adresse la sous-location de cabinet ?

Le partage de cabinet peut intéresser tout type de professionnel de santé ayant besoin d’un cabinet pour pouvoir exercer leur métier. On peut citer, entre autres, le diététicien, l’orthésiste, l’opticien, l’audioprothésiste, l’orthoptiste, l’orthophoniste, le psychomotricien, l’ergothérapeute, le pédicure-podologue, le pédiatre, les thérapeutes…Le partage cabinet paramédical va permet à ces professionnels de disposer d’un local adapté où ils pourront accueillir sur rendez-vous leurs patients. Sachez toutefois que si vous êtes locataire en titre, et vous voulez partager votre local avec d’autres professionnels, vous aurez nécessairement besoin de l’autorisation de votre propriétaire avant de pouvoir vous lancer dans la sous-location.

Quel est l’avantage du partage de cabinet ?

L’avantage de partager son cabinet , c’est de recevoir un loyer régulier. Votre cabinet peut vous rapporter de l’argent même si vous ne l’utilisez que rarement, même si vous êtes en vacances, et même si vous ne travaillez pas le weekend. En outre, les charges sont partagées. Vous ne serez plus le seul à payer le service de ménage, l’internet, l’électricité, etc. Par ailleurs, le loyer est plus léger en optant pour cette méthode de location. Si vous êtes locataire, le partage de cabinet vous sera aussi bénéfique financièrement. Le loyer d’un cabinet partagé est toujours moins cher que celui d’un cabinet entièrement privatisé. La raison est simple, la location est facturée dépendamment du nombre d’heures ou de jours que vous passez dans le cabinet. Cela revient à dire qu’il est possible de réserver le cabinet aux horaires de son choix.