Solitude des seniors

Si la solitude est un choix de vie pour certains, elle constitue une source de souffrance pour d’autres personnes, notamment les séniors. Ces personnes âgées vivent souvent une « mort sociale » et un isolement considérable. Ce phénomène est un enjeu social d’une grande importance. Le problème de l’isolement touche près du quart des seniors âgés de 75 ans et plus. Les causes de ce phénomène sont assez nombreuses : de la mort du conjoint à la maladie pour arriver à la perte de l’autonomie et à la maladie.  Pour éviter les effets néfastes de la solitude sur les séniors, plusieurs organismes et associations ont pris beaucoup d’initiatives en vue de trouver des solutions efficaces. Découvrez dans cet article un petit tour d’horizon des différentes solutions existantes pour combattre la solitude des seniors.

 

Solitude des seniors : les causes

La « mort sociale » ou l’isolement relationnel touche toutes les personnes mais ce problème devient encore plus grave chez les séniors. En France, ce sont 1.5 millions de séniors âgés de 75 ans et plus qui sont concernés par ce problème d’isolement. Dans l’horizon de 20 ans, ce chiffre sera multiplié par 3 si aucune mesure n’est prise. Avec le départ à la retraire et l’âge avancé, certains séniors perdent toute relation ou communication avec la famille, les voisins, les amis et les collègues. Le problème de l’isolement trouve son origine dans plusieurs phénomènes. On parle ici de la mort du conjoint, de la perte de l’autonomie, de la maladie…. Suite à l’un de ces problèmes, le sénior pourrait avoir peur de sortir ou de demander de l’aide. Ainsi, le sénior s’enferme et rompt toute relation avec le monde extérieur. Cette mort sociale peut entrainer ou aggraver un état dépressif ou une régression de certaines capacités physiques. Le stress et la perte de confiance en soi sont aussi des conséquences éventuelles de l’isolement relationnel des séniors.

Quelles sont les solutions pour la mort sociale des seniors?

Pour aider les séniors à rompre l’isolement et à retrouver un quotidien plein de joie de vivre, il y a beaucoup de solutions possibles. Il convient de choisir la meilleure alternative qui s’adapte au mieux aux besoins du sénior.

L’aide à domicile

Nombreuses sont les personnes qui proposent ces services pour aider les séniors à rester dans leur logement d’une manière sécurisée. Il s’agit de vrais professionnels qui accompagnent les personnes âgées dans les tâches quotidiennes pour les aider à mieux gérer leur vie de tous les jours. Ils contribuent considérablement dans le confort moral et physique des séniors. Ces intervenants assurent l’entretien du domicile mais ils contribuent aussi à entretenir les relations du sénior avec son entourage.

La téléassistance

Il s’agit d’un dispositif qui met le sénior en contact avec un centre de téléassistance leur permettant de signaler une situation à risque. Il suffit pour la personne âgée de porter une montre connectée ou un bracelet alzheimer pour être capable de demander de l’aide en appuyant sur le bouton SOS du dispositif. Ainsi, un centre d’écoute prend le soin d’appeler les secours ou de contacter les personnes proches du sénior.

La cohabitation intergénérationnelle

Certaines personnes âgées mettent une chambre de leur domicile à la disposition d’un étudiant, d’un stagiaire ou d’un salarié en contrepartie d’une aide occasionnelle ou d’une participation financière. Cette solution permet un maintien à domicile sécurisé pour les séniors et un renforcement des relations sociales avec l’entourage.

Bref…

Les séniors sont souvent victime d’une mort sociale et d’un isolement qui entrainent un état dépressif chez ces personnes. Plusieurs solutions sont possibles pour renouer des relations solides avec l’entourage.

Franck

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot fqcj ?

Fil RSS des commentaires de cet article