Les femmes font souvent face à des problèmes menstruels dont les plus fréquents sont l'absence de règles, les règles douloureuses, les saignements abondants, les saignements entre les règles et le syndrome prémenstruel. Pour réduire les éventuels désagréments, il est nécessaire d’utiliser la protection périodique la plus efficace telle qu’une cup menstruelle.

L’absence de règles ou l’aménorrhée

En dehors de la grossesse, l'aménorrhée peut être due à des troubles hormonaux. Il y a plusieurs facteurs de risques à l’origine tels que la prise ou la perte de poids, une insuffisance pondérale chronique, un surmenage, une émotion extrême, l'anxiété ou le stress, les voyages, les changements de régimes alimentaires et le syndrome des ovaires polykystiques. L’aménorrhée est souvent temporaire et peut être rétabli tout seul. Toutefois, s’il se prolonge pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de porter une cup menstruelle ou toute autre sorte de protection périodique.

La dysménorrhée

Alors que certaines femmes éprouvent seulement un léger inconfort lorsqu'elles ont leurs règles, d'autres femmes souffrent de douleurs sévères. Cela peut se produire pendant quelques jours avant les règles ou pendant les premiers jours de saignement. Cela peut se manifester par de crampes, causées par la contraction des muscles utérins, ou par une forte douleur dans la partie pelvienne. La douleur dans les jambes et le dos, les maux de tête, la nausée, la constipation et la diarrhée sont également fréquents.

La ménorragie

La ménorragie se manifeste par un saignement abondant supérieur à la normal. Elle peut être causée par plusieurs facteurs, comme les déséquilibres hormonaux, les fibromes, les polypes ou l'endométriose. Une perte de sang excessive pendant de longues périodes peut entraîner une anémie. Il est donc nécessaire de consulter un médecin au plus vite. Le mode de protection périodique le plus adapté dans ce cas est la cup menstruelle. La pilule ou les anti prostaglandines peuvent être utilisées pour traiter les saignements abondants. D'autres options de traitement comprennent l'insertion d'un dispositif intra-utérin Mirena (DIU), ou l’ablation de l'endomètre.

Le syndrome prémenstruel

Le syndrome prémenstruel est les signaux envoyés par le corps avant la période menstruelle. Les signes physiques du syndrome prémenstruel comprennent les seins tendres ou grumeleux, la rétention d'eau, les ballonnements, les fringales et les maux de tête. Les signes psychologiques comprennent les sautes d'humeur, la fatigue et les sentiments d'anxiété, de colère et de tristesse. Les femmes qui souffrent du syndrome prémenstruel léger peuvent le réduire grâce à des exercices physiques, à des changements diététiques, au yoga et aux différentes techniques de relaxation.

Yves

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot hxnc ?

Fil RSS des commentaires de cet article